J’adore les questionnaires. Ce serait un peu étrange si je répondais au Questionnaire Mon Paris sur Paris by Yagg (voir celui de la p’tite Blan) , alors je le fais ici.

Les établissements et les soirées où l’on peut te croiser?

Les Marronniers. Je suis fan de leurs végé-burgers. Le point FMR… Pas gay, mais au printemps et en été, je ne peux pas résister à un verre au bord de l’eau (qui plus est à côté d’une caserne de pompiers). Et c’est à trois minutes de chez moi.
Je suis beaucoup allé au Duplex, et dans une moindre mesure au Raidd et Cud, mais j’ai fini par me lasser.
Pour le reste, je fréquente plus les théâtres que les clubs. J’aimais beaucoup la BBB, mais c’est un peu toujours pareil… Et j’y vais rarement mais j’aime beaucoup les soirées des Popingays. Donc il y a plus de chance de me croiser lors d’une représentation de comédie musicale que lors d’une soirée electro.

Depuis quand vis-tu à Paris?

Une dizaine d’années. Je suis arrivé en octobre 2000 et j’y vis depuis ce moment-là à l’exception d’une petite parenthèse en 2005 et 2006, où j’ai vécu à Nice.

Tes quartiers préférés?

J’aime énormément le nord du Xè, où je vis depuis 5 ans. J’adore lire un livre au soleil le long du canal de l’Ourcq ou prendre un verre avec des amis le long du Canal Saint Martin. J’aime aussi beaucoup me balader dans le Marais avec  un ou plusieurs amis le week-end, ce que je fais trop rarement à mon grand regret.

Ce que tu aimes à Paris?

Il s’y passe toujours quelque chose. Le Vélib: j’adore en faire dès que le temps le permet. Et cette ville est juste magnifique. Je m’y sens chez moi.

Ce qui t’agace à Paris?

Comme beaucoup, les prix de l’immobilier. C’est juste insensé.
Moins grave, tout le monde a tendance à être overbooké. Il faut souvent s’y prendre une ou deux semaines à l’avance pour voir quelqu’un.
Les gens qui trouvent que c’était mieux avant/c’est mieux ailleurs, etc. Fais une soirée ou un spectacle, darling et montre nous ce que tu sais faire au lieu de te plaindre!

Les clichés sur Paris qui t’énervent?

Le cliché « Tout le monde fait la gueule dans le métro » a tendance à vraiment m’exaspérer. Je n’ai pas cru remarquer que les gens étaient tout le temps morts de rire au volant de leur voiture, dans le bus ou dans la rue. Bien au contraire. Je crois simplement que vu le temps que les franciliens passent dans les transports, ils ont juste la tête ailleurs ou sont mal réveillés.
En revanche, l’antipathie des serveurs n’est pas totalement une légende. Et je tombe toujours sur les pires quand je suis avec des amis étrangers. La honte.

au bord du canal de l'ourcq, 2008