La bannière doit faire 1005 x 239 pixels

MON BLOG PERSO
Et pas celui d'un autre, par Xavier Héraud
Dernier Billet
Séries | 14.02.2014 - 18 h 33 | 1 COMMENTAIRES
Looking, épisode 4: le pouvoir du gilet en cuir
Étiquettes :

La température monte doucement mais sûrement entre Patrick et son boss Kevin (Russell Tovey, parfait). Au début de l’épisode, ils sont seuls, un dimanche, au bureau. Ils testent un jeu. Kevin n’est pas satisfait du jeu et veut annuler la présentation prévue pour le lendemain. Patrick lui dit qu’on doit pouvoir faire quelque chose.

Dehors aussi, la température monte. C’est la Folsom Street Fair, la célèbre fête du cuir de San Francisco. Entre les deux, le flirt se fait un peu plus poussé, comme en témoigne ce dialogue:

« Patrick:  – J’ai toujours eu un faible pour les vieux mecs qui se masturbent dans des chaps sans cul.

Kevin: – Je suis sûr que tu as des chaps sans cul dans ton placard.

– Peut-être que oui et peut-être… que oui. »

Puis Kevin se confie un peu sur sa vie de couple. Cela fait deux ans qu’il est avec son mec… et quand on parle du loup, ce dernier passe un coup de fil. Kevin doit aller le rejoindre et laisse Patrick en plan, mais pas avant que l’on ait compris que le boyfriend est potentiellement relou  et que du coup il y aurait peut-être moyen de moyenner…

LE GILET EN CUIR
Patrick en profite pour rejoindre Agustin, la coloc de Dom et un ami geek, Hugo. Ils font un détour par la case boutique de fringues cuir, histoire de se mettre au goût du jour. Patrick n’est pas très partant pour enfiler un gilet en cuir, il accepte ensuite de le mettre par dessus son polo – hello?! – et ensuite sans t-shirt. Et il fait drôlement bien. Jonathan Groff n’a pas lésiné sur les pecs à la salle de sport. Autant que ça se voie.

Agustin entraîne Patrick vers le stand Rentboy.com pour y revoir CJ, le travailleur du sexe rencontré au café. Ce dernier signe des autographes. Agustin lui propose d’aller prendre un verre. CJ accepte à condition qu’on lui payer à manger. Il n’y a pas de petit profit, même à 220 dollars de l’heure. Agustin lui fait part de son projet artistique: le suivre pour comprendre ce qui se joue avec ses clients. « Es-tu sûr que tu ne veux pas juste me baiser », lui rétorque l’autre. Agustin en fait des caisses pour le convaincre et va même jusqu’à manger le bout de viande que lui tend sa muse potentielle, alors qu’il est végétarien. Pas impressionné, CJ conclut devant un Agustin dépité: « mon tarif est de 220 dollars de l’heure (au cas où on ne l’aurait pas encore compris), qu’on baise ou pas. » Aucune sensibilité artistique, ce garçon.

Agustin et Patrick lèvent le camp. Le bout de viande ingurgité a visiblement des effets dévastateurs sur les intestins du latino et ils sont obligés de se rabattre en urgence sur le bureau du boulot de Patrick. S’ensuit une petite séance aux toilettes dont je vous fais grâce.

INTIMITÉ
Ils reparlent du projet artistique d’Agustin. Ce que fait CJ relève de l’intimité pour l’artiste. Patrick se montre sceptique. Il se prend un ou deux scuds en retour. Il ne connaît rien à l’intimité, n’a jamais eu un copain plus de 6 mois et a une relation imaginaire avec son boss:

« Tu peux flirter avec lui au bureau et lui il peut rentrer à la maison avec son mec. »

Patrick encaisse.

Ils sont rejoints par Hugo et la coloc de Dom (dont j’oublie toujours le nom) qui lance un « Oh my god » toutes les deux répliques. Trop regardé la Revanche d’une blonde? Evidemment, Kevin fait un retour inopiné, qui met Patrick, toujours vêtu de son gilet en cuir, dans l’embarras. Comme d’habitude, Kevin se délecte de cette gêne et sans aucun doute de ce qu’il peut apercevoir du torse de son employé.

PERI-PERI-RATEAU
Pendant ce temps-là, Dom fait un tour chez le fleuriste. Il veut revoir Lynn, le mec de 50 ans et des poussières qu’il a rencontré au sauna. Il tombe sur l’associé bitchy de Lynn, qui lui fait savoir 1) que Lynn a l’air plus jeune que lui mais ne l’est pas. 2) que Lynn est célibataire. 3) que Lynn est libre pour déjeuner. Dom et Lynn vont déjeuner. Dom raconte son enfance dans le restaurant de son père, qui faisait un délicieux poulet Peri-Peri. Comme beaucoup de téléspectateurs, Lynn n’a jamais entendu parler de poulet Peri-Peri. C’est une spécialité portugaise (et africaine, selon Google). BREF. Dom explique à Lynn qu’il voulait le voir pour lui demander des conseils business. Le fleuriste fait le mec blessé mais dit qu’il plaisante – mais il est peut-être blessé quand même. Toujours est-il que Lynn promet de lui filer un coup de main. Au moment de se quitter, Dom lui demande ce qu’il fait ce soir:

« On pourrait être juste toi et moi et du poulet Peri-Peri »

Insensible à une perspective si alléchante, Lynn lui demande ce qu’il fait, lui rappelle qu’il (Dom) n’est pas intéressé et lui dit qu’il jettera un œil à son business plan, pouint barre. Bim un rateau dans les dents du serveur moustachu. Pour autant, la question reste entière. Dom se laisse-t-il séduire par le fleuriste? Est-il opportuniste? Les deux? Réponse dans les épisodes suivants.

Retour au bureau pour Patrick et Kevin. Le flirt continue mais Kevin va trop loin (parler de son mec au garçon que l’on veut mettre dans son lit n’est généralement pas une bonne idée). Patrick met brutalement fin aux échanges et s’esquive le plus vite possible.

Il retrouve Agustin, Franck et les autres (mais pas Dom) dans un club. Et, merci aux scénaristes, il a remis son petit gilet en cuir. Tout le monde va danser quand Patrick s’arrête net. Il aperçoit un peu plus loin Richie, le beau latino qui l’avait séduit dans le bus et avec qui ça avait mal tourné (voir épisode 2). Richie est en débardeur et il a sa casquette. Le coefficient de sexyness est donc au top. Encouragé par Franck, Patrick va s’excuser, et lui dit qu’il n’était pas lui-même le dernier soir où ils se sont vus. Est-ce l’effet du gilet en cuir? Richie finit par arrêter de faire la gueule et on termine l’épisode sur une image de Patrick et Richie qui dansent langoureusement l’un tout près de l’autre.

Kevin n’a qu’à bien se tenir.

Photo du profil de Xavier Héraud
Publié par
Co-fondateur de Yagg. Rédacteur en chef. Photo. Comédies musicales. Harvey Fierstein. These are a few of my favorite things.
Autres articles | Profil | Compte Twitter
LES réactions (1)
Looking, épisode 4: le pouvoir du gilet en cuir
  • Par Spendius 14 Fév 2014 - 18 H 58
    Photo du profil de Spendius

    Jonathan Groff porte vraiment bien le gilet en cuir ♥

     
  • ajouteZ VOTRE réaction
    billets précédents
    Photos | 11 h 03 | 0 COMMENTAIRE
    Photos | 5 h 28 | 0 COMMENTAIRE
    Yagg | 12 h 31 | 11 COMMENTAIRES
    Séries | 11 h 04 | 1 COMMENTAIRE
    Photos | 1 h 10 | 4 COMMENTAIRES
    Photos | 10 h 22 | 2 COMMENTAIRES
    Photos | 11 h 32 | 0 COMMENTAIRE