J’ai eu l’excellente  idée (c’est de l’ironie, au cas cela échapperait à certains) d’oublier il y a trois jours mon appareil photo chez des amis qui ne rentraient que hier soir… Je le récupère tout à l’heure, je posterai à partir de demain donc quelques photos du festival.

Belle double séance à Cannes hier soir avec le dernier Vincent Dieutre, Viaggio nella dopo storia et Je suis à toi, de David Lambert. Le public cannois d’In&Out est assez surprenant: dames bourgeoises d’un certain âge et vieux messieurs distingués. Cette soirée marquait la fin de programmation cannoise pour In&Out. Dans la voiture, Benoît et Didier Roth-Bettoni partagent leurs souvenirs du Festival de Cannes. Ils racontent la frénésie, le manque de sommeil, la coupure avec le reste du monde pendant 15 jours,  se demandent si Xavier Dolan ira faire un tour à la Dame de Pique Coeur (le bar de la Queer Palm), après la polémique de l’an dernier.

Ce matin, en raison d’un conflit de calendrier, Benoît Arnulf a organisé pour le jury une projection privée dans le cinéma qu’il co-dirige, à Beaulieu sur Mer, de la deuxième séance de courts, et du film Broken Gardenias. De très belles choses dans les courts encore une fois.

Soirée documentaire ce soir, avec la diffusion du documentaire Je suis Annemarie Schwartzenbach, en présence de la réalisatrice, puis Age of Consent au Mercury. A la Librairie Vigna, on pourra voir, Mondo Homo 2, le documentaire d’Hervé Joseph Lebrun (qui officie à la programmation de Chéries-Chéris) sur le porno gay des années 70 et Much More Pussy, où l’on revoit les filles de Too Much Pussy pendant leur tournée, d’Emilie Jouvet. Emilie ira évidemment présenter son film.  D’autres réalisateurs doivent également arriver aujourd’hui pour des projections plus tard dans la semaine. Ce festival reçoit décidément un nombre impressionnant d’invités…

Après les projections tout le monde se retrouvera rue Bonaparte. En écho à Age of Consent, qui retrace l’histoire du premier bar fétichiste à Londres, les hommes seront invités à une soirée au cruising bar Malabar Station (immanquable avec ses chaises rainbow flag en terrasse, photo ci-dessus) et les femmes, ces chanceuses, pourront aller siroter des cocktails au bar l’Alchimiste, dont c’est la spécialité. Finalement, les lundis ne sont pas toujours pénibles…

PS: Franck Finance-Madureira, fondateur de la Queer Palm, me signale que la Dame de Cœur se nommera le Vertigo cette année. En outre, il espère bien que « Xavier Dolan passera faire une bise ». Xavier, si tu nous lis…