La bannière doit faire 1005 x 239 pixels

MON BLOG PERSO
Et pas celui d'un autre, par Xavier Héraud
Miouzik | 01.01.2016 - 20 h 45 | 0 COMMENTAIRES
Deux vidéos pour dire adieu à Natalie Cole

Natalie Cole est morte ce 31 décembre.

Étiquettes : ,

Natalie Cole est morte à 65 ans.

Le nom de la fille de Nat King Cole m’évoque immédiatement deux vidéos. La première c’est son passage en tant que juge dans la 4ème saison de RuPaul’s Drag Race, devenu légendaire. L’un de ses plus grands succès, This Will Be, est choisi pour la chanson du lipsync, qui oppose ce soir-là Dida Ritz à The Princess. Grâce à son énergie phénoménale Dida Ritz fait de son lipsync l’un des plus célèbres toutes saisons confondues.  Natalie Cole, à la table des juges aux côtés de RuPaul et Amber Riley, ne boude pas son plaisir.

 

La deuxième vidéo, c’est cette version incroyable de I say a little prayer en duo avec Whitney. Attention, ça chante!

Actu | Photos | 28.12.2015 - 15 h 58 | 3 COMMENTAIRES
Mon année en photos

Une année de reportages pour Yagg, à travers mes photos.

Étiquettes : , , , , ,

11 janvier manif charlie

11 janvier. Paris. Manifestation post-attentats à Charlie. Je n’ai pas pris beaucoup de photos. D’une part parce que j’étais bloqué avenue la République, où il était très difficile de bouger (nous avons avancé au bout de 2 ou 3 heures). D’autre part parce qu’en ce genre de circonstances, je n’ai pas envie de photographier. Juste de me recueillir ou de manifester.

Salon LGBT Lille

24 janvier. Salon LGBT de Lille. C’est ce que je préfère dans mon métier: sortir de mon bureau pour aller à la rencontre des militants et militantes LGBT qui se bougent pour nos droits et/ou pour faire vivre notre culture.

1-DSC_0019

28 janvier. Dans les locaux de Yagg. Nous nous décidons à passer les abonnements sur Yagg. Pour cela nous lançons une campagne de pré-abonnement sur Ulule. Et nous faisons cette photo de l’équipe du moment, peu avant que Julien nous quitte.

Queernaval

27 février. Nice. C’est le premier Queernaval!

1-DSC_0346

9 mars. Théâtre du Châtelet, Paris. Création de Singin’ in the rain. Une production magnifique.

1-DSC_0137-001

10 mars. Chalet du Lac, Bois de Vincennes. Jimmy Somerville vient présenter son nouvel album, Homage. Il interprète aussi ses classiques, comme l’immortel Smalltown boy.

1-DSC_0032

14 mars. Piscine Château Landon, Paris. Aquafolies. Un beau moment.

1-DSC_0911

21 mars. Paris. Franco-volley. Mon matériel photo n’est pas vraiment adapté au sport, surtout à un sport comme le volley où tout va très vite et où les joueurs sont extrêmement mobiles. Mais c’est aussi un petit défi.

1-DSC_0110

11 avril. Espace des blancs manteaux, Paris. Printemps des assoces LGBT. Un moment incontournable. Pour se retrouver entre assos LGBT et pour se faire connaître auprès du public. Christiane Taubira vient y faire une visite très appréciée (certains critiqueront de leur côté cette Taubiramania).

DSC_0262

9 mai. Nice. L’un de mes meilleurs souvenirs de cette année. Benoît Arnulf m’a invité à faire du premier jury du festival In&Out, aux côtés d’Emilie Jouvet, Didier Roth-Bettoni et Dana Osi pendant une dizaine de jours. Cette photo est prise juste avant que nous commencions à discuter du palmarès.

1-DSC_0243

9 mai. Cimetière de Caucade, Nice. Je profite de mon séjour à Nice pour aller photographier la tombe de Magnus Hirschfeld, qui a fini ses jours sur la côte d’Azur. Le chercheur allemand est mort il y a 80 ans cette année.

1-DSC_0406

15 mai, mairie du XIIè, Paris. Prix du Refuge / Institut Randstad. Giovanna Rincon n’a pas hésité à interpeller directement Christiane Taubira sur la question des droits des trans.

1-DSC_0024

16 mai. Parvis des droits de l’Homme, Paris. Pour la journée mondiale contre l’homophobie et la transphobie. Toujours compliqué à couvrir pour nous. Beaucoup d’actions éparpillées.

1-DSC_0604

24 mai. Paris. C’est le Tournoi International de Paris. Ici, les Dégommeuses fêtent la fin de leur tournoi.

1-DSC_0109

30 mai, au Klub, Paris. Élection de Mister Leather. La culture cuir est toujours vivante.

1-gay-pride-2015-0190

27 juin, Paris. Marche des fiertés. Oubliée la pluie de 2014, place au soleil!

1-loudandproud-0394

4 juillet, Gaîté Lyrique, Paris. Le1f au festival Loud&Proud, qui porte bien son nom.

1-DSC_0189

14 juillet, Péniche Marcounet, Paris. Jessica Triss et Malicoquine animent le mimi-oke de la soirée Yagg sur la Péniche Marcounet.

1-DSC_0506

16 août, Parc Emilie Gamelin, Montréal. Spectacle Illusion, emmené par Michel Dorion. Un moment magique. Ici, un hommage à Cindy Lauper.

1-DSC_0427-2

17 août. Boulevard René Levesque, Montréal. C’est la Fierté à Montréal, sous un soleil de plomb.

1-DSC_0341

29 août, Montpellier. Très belle édition du TIMM. Du soleil, du sport. What else?

1-DSC_0054

3 septembre, Théâtre Mogador, Paris. Répétitions de Cats.

DSC_0076

11 septembre, la Sorbonne. Les Sœurs de la perpétuelle indulgence fêtent leurs 25 ans.

1-DSC_0534

13 septembre, Espace des blancs manteaux, Paris. Le forum de la FSGL. Un peu moins de monde que d’habitude, mais moment toujours sympa néanmoins. Ici avec les Enrolleres.

DSC_0076-001

17 octobre, place de la Bataille de Stalingrad, Paris. Existrans. Une belle manif.

DSC_0045

27 novembre, Paris. Rencontre avec Tayte Hanson et Liam Riley des Cockyboys, qui viennent présenter leur film à Chéries-Chéris.

1-DSC_0021

1er décembre, place Baudoyer, Paris. A peine 200 personnes pour le rassemblement de la journée mondiale contre le sida.

Peaches à la Cigale

17 décembre, La Cigale, Paris. Peaches vient enflammer la capitale. Je l’avais interviewée quelques semaines avant. Une de mes plus belles rencontres de 2015.

 BONUS:

Toute l’année, j’ai également suivi deux groupes de personnes, deux sujets. Les drag-queens de Paillettes, tout d’abord, auxquelles j’ai consacré un article il y a quelques semaines:

Des paillettes dans l'eau précieuse

Et les vogueurs de la Paris Ballroom scene, comme celles et ceux qui me suivent sur Facebook l’ont sans doute remarqué. Je prépare un dossier sur eux pour ce début d’année, si tout va bien.

1-DSC_0951

 

 

 

 

Miouzik | Photos | 23.12.2015 - 00 h 55 | 0 COMMENTAIRES
Peaches à la Cigale

Excellent concert de Peaches à la Cigale.

Étiquettes :

Quelques photos de Peaches à la Cigale. Comme d’hab, les photographes sont autorisés à ne faire des prises de vue que pendant les trois premières chansons, mais j’ai un peu triché en fin de concert.

Lire mon interview de Peaches

Photos | 22.11.2015 - 10 h 56 | 1 COMMENTAIRES
Extravaganza! « More fishy than a fish »

Une nouvelle soirée de drag-queens à Paris. Forcément, j’y étais!

Étiquettes : , , , , ,

Fish en anglais n’est pas seulement la traduction de « poisson ». En argot drag-queenesque, cela désigne une drag-queen particulièrement féminine. Je suis déjà les drag de Paillettes, je pense que je vais désormais suivre leurs consoeurs d’Extravaganza. Dont la première soirée s’appelait « More fishy than a fish » et se tenait dans la petite cave des Souffleurs. C’était une scène ouverte présentée par Enza Fragola (aux costumes fantastiques d’inventivité). Avec des performances d’Enza, Le Filip (délicieusement trash), Esther Fauve Carter et Calypso Overkill (qui avait lipsyncé Je ne regrette rien lors de la soirée Yagg cet été). Quelques photos ci-dessous:

Photos | 11.11.2015 - 15 h 16 | 0 COMMENTAIRES
Des Paillettes dans les boules

Nouvelles lectures queer de la troupe Paillettes hier soir au Point Ephémère.

Étiquettes : ,

Nouvelle lecture des Paillettes hier soir au Point Ephémère. Au programme, un texte sur les femmes à barbe, un extrait de Torch Song Trilogy (une partie du fabuleux monologue d’ouverture), un très long texte très sexuel, un haletant post de blog… Le tout présenté par l’hôtesse du jour, Géraldine la voyante, qui lit dans les cartes (de métro), les boules et tout un tas de choses!

Prochaine soirée (une Kasbah Glitter) le 17 décembre prochain au Café de la presse.

Ci-dessous, quelques photos de la soirée.

Photos | 09.10.2015 - 15 h 25 | 1 COMMENTAIRES
Photos: Les drag-queens de Paillettes dans « Kasbah Glitter #2 »

Drag-queens, rires et chansons pour la deuxième Kasbah Glitter.

Étiquettes : , ,

Je suis la troupe Paillettes depuis quelques mois… J’avais notamment photographié leur passage au Gibus après le show de RuPaul’s Drag Race, leur premier passage au Café de la Presse, puis leur performance au 59, rue de Rivoli, Des Paillettes dans l’eau précieuse. Ils étaient hier soir à nouveau au Café de la presse pour la deuxième édition de Kasbah Glitter.

Au programme, du rire, des chansons (en live), du glamour, de la magie!

 

Photos | 25.09.2015 - 10 h 43 | 3 COMMENTAIRES
Des Paillettes dans l’eau précieuse

Étiquettes : ,

C’était la rentrée hier pour Paillettes. La troupe de drag-queens a présenté « Des paillettes dans l’eau précieuse » au 59, rue de Rivoli à Paris dans le cadre du festival de performances Crisis. Au menu, lectures de textes, dont deux venant de Yagg, le Guide de Survie: « Survivre à ses parents », par Maxime Donzel et «Dessine-moi ta famille», par Muriel Douru et une démonstration de massage de la prostate qui restera dans les annales – jeu de mots volontaire.

Prochain événement, la deuxième Kasbah Glitter au Café de la presse (Les photos de la première: Photos: Kasbah Glitter, ou les drag-queens dans tous leurs états).

Cinéma | 10.05.2015 - 20 h 13 | 0 COMMENTAIRES
Festival In&Out: Le Palmarès

Le Festival In&Out de Nice s’est terminé hier soir avec la cérémonie de clôture et la remise des Esperluettes. Voici, le palmarès:

– Meilleure fiction long métrage : JE SUIS ANNEMARIE SCHWARZENBACH, de Véronique Aubouy
– Prix du jury : LE CHANTEUR, de Rémi Lange
– Meilleur documentaire : VIVANT, de Vincent Boujon
– Meilleur court métrage : (RE)TRACE, de Jonathan Lemieux
– Mention spéciale pour l’ensemble de son travail : IRIS MOORE

– Prix du public: GUILDA, de Julien Cadieux.

Mes collègues du jury, Didier Roth-Bettoni, Emilie Jouvet, Dana Osi et moi-même, sommes assez fiers de ce palmarès, qui reflète une bonne diversité du cinéma LGBT. Tout le monde nous demandait hier soir si nous n’avions pas eu trop de problèmes à nous mettre d’accord. La réponse est non: chacun.e d’entre nos a pu défendre ses coups de cœur dans un respect et une écoute absolus.

Notez bien le nom de ces films et courez les voir dans un festival LGBT ou une salle près de chez vous. Ils valent le détour (en particulier (Re)Trace, qui m’a bouleversé).

Ci-dessous, des photos de cette cérémonie très réussie (mention à l’inénarrable Mazarine)

https://twitter.com/LesOuvreurs/status/597348369971990528

Pour terminer, je tiens à remercier encore toute à l’équipe du festival, et en particulier à Benoît. Au delà du cinéma, jury, bénévoles des Ouvreurs et spectatrices/spectacteurs ont formé une petite famille. Cela restera pour moi une expérience inoubliable.

Cinéma | 09.05.2015 - 16 h 44 | 0 COMMENTAIRES
Festival In&Out: Carnet de bord, dernier jour

Dernière réunion du jury avant la soirée de clôture et le dévoilement du palmarès.

Didier Roth-Bettoni fêtait son anniversaire hier soir. Nous l’avons célébré dans l’arrière-salle de la formidable Librarie Vigna, où s’est tenu le catering durant tout le festival. Didier, très ému, a eu des mots très forts. Il a rappelé l’importance du groupe dans la vie d’une personne, en particulier d’un gay. Le documentaire Vivant, que nous venions de visionner, montre cela: le temps d’une expérience (en l’occurrence un saut en parachute) les individualités deviennent un véritable groupe, avec sa propre identité. Le temps du festival, nous avons en quelque sorte nous aussi formé un groupe. Et cela restera une très belle expérience. Un discours à étudier dans les écoles où l’on apprend les discours d’anniversaire.

Ce midi, le jury s’est réuni une dernière fois pour déterminer le palmarès (photo). Nous y sommes parvenus relativement facilement, après deux bonnes heures d’échanges très riches. Les vainqueurs seront dévoilés ce soir lors de la soirée de clôture.

En attendant, soleil et (promenade au bord de la) plage. Demain, retour à Paris.

Cinéma | 08.05.2015 - 16 h 41 | 0 COMMENTAIRES
Festival In&Out: Carnet de bord, jour 9

Étiquettes : , ,

Petite émotion ce matin devant la tombe de Magnus Hirschfeld au cimetière de Caucade, à Nice. Et cette question que nous nous posons avec Benoît Arnulf et Didier Roth-Bettoni: qui connaît encore Hirschfeld, pionner de la lutte pour la reconnaissance des droits des homosexuels? La semaine prochaine, cela fera 80 ans que le fondateur de l’Institut de sexologie est mort. Après avoir quitté le cimetière, nous nous rendons au 63, Promenade des anglais, le dernier lieu où il a vécu.

Passage un peu plus tard dans un haut lieu du Nice alternatif, le café Court-Circuit: espace qui promeut le bio, le solidaire, etc. Le Nice touristique c’est bien, le Nice alternatif, c’est pas mal aussi.

Côté In&Out, c’est le dernier jour avant la clôture. Nous allons assister à la troisième sélection de courts – spéciale Québec, qui paraît-il est encore meilleure que les deux précédentes. A 19h, nous verrons Guilda, elle est bien dans ma peau (photo), consacré à une star du cabaret québecois et à 21h30, le documentaire Vivant, qui donne la parole à cinq séropositifs, dont Vincent Leclercq qui tient le blog Gay, Ma santé sur Yagg. Tous deux sont précédés d’échos très flatteurs, donc j’ai hâte. Le réalisateur Stéphane Gérard vient également présenter son documentaire sur l’activisme new yorkais: Rien n’oblige à répéter l’histoire, Grand Prix au Festival Chéries-Chéris (Lire Rencontre avec Stéphane Gérard, réalisateur de «Rien n’oblige à répéter l’histoire»).